www.espaceatsem.fr - votre portail en ligne pour tout savoir sur le métier d'ATSEM

Le troisième concours d'ATSEM

Environ 10 % des postes d'ATSEM sont attribués aux lauréats du troisième concours. Appelé aussi concours de 3e voie, il est réservé aux candidats justifiant d'une expérience professionnelle adaptée et conséquente. Les épreuves sont donc orientées plus précisément vers l'évaluation des compétences acquises au cours de la vie professionnelle.

Les candidats concernés

Les candidats qui souhaitent se présenter au 3e concours d'ATSEM doivent justifier impérativement d'une expérience professionnelle d'au moins quatre ans, dans le secteur de la petite enfance (c'est-à-dire auprès d'enfants de 0 à 6 ans). Ces activités professionnelles doivent avoir été effectuées dans le cadre de contrats de droit privé ou dans le secteur associatif (en tous cas, seules celles-ci seront prises en considération) : cela concerne donc les assistantes maternelles, les personnes ayant travaillé au sein de crèches privées, etc. En tout cas, au cours de ces 4 années, le candidat ne doit pas avoir été agent public, militaire ou magistrat.

Le troisième concours est également ouvert aux candidats qui ont détenu pendant au moins quatre ans (consécutifs ou non) un mandat d'élu au sein d'une collectivité territoriale, et à ceux ayant exercé des fonctions de responsable d'association.

L'inscription au concours

L'inscription au concours de troisième voie, de la même manière que pour le concours externe ou pour le concours interne, se fait auprès du Centre départemental de Gestion du candidat. Tous les CDG n'ayant pas le même mode de fonctionnement, il est nécessaire de bien prendre connaissance des modalités d'inscription (en ligne ou par courrier postal, dates limites de préinscription et de dépôt de dossier, etc.).

Pour que l'inscription au concours soit valable, le candidat doit fournir au centre de gestion les pièces justificatives demandées. Pour le troisième concours, il s'agit des mêmes que pour le concours externe, mais il doit aussi fournir des documents complémentaires, mentionnant les dates et durées d'exercice pour chaque activité :

  • Une attestation professionnelle (conforme aux exigences de l'arrêté ministériel de 2002) : le formulaire à compléter est en principe joint au dossier d'inscription.
  • Pour les élus, un justificatif attestant de la qualité de membre d'une assemblée (un PV d'installation du conseil municipal par exemple)
  • Pour les responsables d'associations, un justificatif des fonctions effectivement exercées (statuts de l'association, copie de la déclaration transmise à la Préfecture, etc.)
  • Le candidat doit justifier par tous les moyens nécessaires qu'il n'était pas fonctionnaire, militaire ou magistrat au moment de l'exercice des fonctions concernées (en l'absence de document, une attestation sur l'honneur peut être acceptée).

Les épreuves

Le troisième concours comporte deux épreuves distinctes : l'épreuve écrite d'admissibilité, et l'épreuve orale d'admission.

Pour l'épreuve écrite (coefficient 1), d'une durée de 2 heures, le candidat se voit remettre un dossier composé de divers documents. Ceux-ci portent sur les situations et problèmes auxquels l'ATSEM peut être confronté au quotidien, dans le cadre de son travail. Par exemple, il peut être question de l'alimentation des enfants, de l'hygiène, des activités manuelles, entre autres. Le candidat doit répondre à une série de 3 à 5 questions en relation avec ce dossier. On parle de QRC : questionnaire à réponses courtes. Les copies sont évaluées par un jury institutionnel, qui décide de l'éventuelle admissibilité des candidats.

Une fois cette épreuve passée, les candidats admissibles sont convoqués pour un entretien oral (l'épreuve d'admission, coefficient 2) d'une durée de 20 minutes. Le contenu de l'entretien est similaire à celui du concours externe. Le candidat expose son parcours et son expérience, et répond ensuite aux questions du jury. L'objectif, ici, c'est de valoriser ses compétences et de montrer que l'expérience acquise d'un point de vue professionnel est pertinente au regard du métier d'ATSEM.

Peu de postes sont ouverts pour les lauréats du concours de troisième voie, et le processus de sélection est extrêmement sévère. Il est donc important de préparer au mieux son intervention, et de faire face au jury avec la plus grande assurance !